Continuum France


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chronique du Grimnoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kellog's Cornflakes

avatar

Masculin Capricorne Chat
Messages : 210
Date d'inscription : 12/03/2014
Age : 41

MessageSujet: Chronique du Grimnoir   Dim 23 Mar 2014 - 9:36


Auteur : Larry Correia
Titre de la série
Les chroniques du Grimnoir
Tomaison : 1
Titre de tome : Magie Brute
Editeur : L'atalante

Pitch :

Notre monde a pris une tournure différente alors que l'homme (du moins certain d'entre eux) a accès à la Magie. Par la suite, des événements ont changé. Il y a eu une grande guerre mais pas celle que l'on connaît. Il y a eu un mur de Berlin, mais là encore, différent. Et nous sommes dans les années 60 alors que le Japon se prépare à annihiler les Etats-Unis d'Amérique. Ou du moins c'est le projet du "président" qui sert l'empereur.
Mais l'empereur n'est qu'humain, là où le président est le seul "actif" à avoir plusieurs pouvoirs.

Nous suivrons deux personnages :

- Jack Sullivan, "lourd" (lui, préfère le terme de "pousseur de gravité"), sorti de prison pour aider le FBI à arrêter des "actifs" dangereux. Mais qui va se retrouver malgré lui dans un complot plus complexe.
- Sally Faye Viera, jeune femme aux pouvoirs de téléportation, aussi appelée voyageuse, d'abord adoptée par un Portugais qui sait - pour avoir les mêmes yeux gris - qu'elle a ce don. Puis à la mort de celui-ci, obligée de fuir et de chercher de l'aide pour accomplir la dernière demande de celui qu'elle appelait grand-père.

On va aussi rencontrer Maddy, garde de fer du président aussi doué que mortel et sadique. Et bien sûr, les Grimnoirs qui tentent de faire front contre le président et son Impérium.

C'est un livre très visuel qui malgré ses 466 pages se lit bien et qui comporte un addendum sur les divers termes accumulés par Jack Sullivan autour de la magie.
Le style est toujours en narrateur externe, sans trop en dire cependant. Il permet d'avoir des points de vue divers. Faye, Jack Sullivan, Maddy, Cornelius Gould Stuyvesant ... Le tout dans de grands chapitres coupés de petits sous-chapitres qui permettent une lecture rythmée.
J'ai lu une critique disant que la trame était plus simple qu'on le pense en début de lecture. Et c'est vrai que l'auteur, tel un auteur de polar, arrive à nous donner des pièces qui se combinent petit à petit, et surtout sur la fin, pour former un puzzle simple. Car oui c'est un aussi et surtout un polar.
On voit un vrai travail et un amour de son univers et de ses personnages.
J'ai aussi lu que Faye était utilisé comme Deux ex machina sur la fin, mais je trouve cela logique, bien amené et pas si facilement.

Un petit coté X-men traîne dans le bouquin puisque les "actifs" sont presque aussi détestés aux Etats-Unis que les mutants du comics. Voire plus, en fait.
Seuls deux types d'"actifs" ont la côte : les guérisseurs, ce qui est d'une logique sans appel... et les engrenages, sortes d'inventeurs géniaux (Einstein ou Tesla par exemple en sont).
Les autres doivent bien souvent cacher leurs dons pour avoir un travail, ne pas faire l'objet de rixes, et être détestés de leur entourage.
Au Japon si les "actifs" sont mieux vus et utilisés par le gouvernement, c'est loin d'être le paradis. Les "actifs" repérés sont mis dans des écoles d'embrigadement. Ceux tentant de résister passent par l'unité 731. Là, des tests sont faits sur eux, les plus faibles meurent, les plus forts qui survivent deviennent monstrueux, et seuls quelques rares chanceux finissent au service de l'impérium.

Les Russes, on n'en parle pas trop, mais ils ont vécu un échec face au Japon et une faille a marqué leur territoire lors de l'utilisation d'une arme nommée le Geo tel.
Et les Allemands ont perdu la Grande guerre même si le Kaiser avait des légions de morts-vivants sur la fin. Cette fois, c'est le rayon de paix (disons de mort pour être honnête) qui a permis de remporter la victoire. Les deux sont des inventions de Tesla et ayant lu les Atomic Robot, je ne peux être qu'emballé par le fait qu'on parle de nouveau de lui.



L'utilisation des pouvoirs très visuels rappelle celle des comics. Même s'il y a des variantes :
Un frigo qui contrôle la glace ne craint pas les engelures, alors qu'une torche qui contrôle le feu peu bruler comme n'importe quelle autre.
Enfin j'aime beaucoup l'univers magique, très différent d'Harry Potter. Différent aussi d'autres univers magiques assez forts comme Les Chroniques d'Alamander, Magic ou Skully Furbery. Même si pour les deux derniers les suites n'était pas à la hauteur du 1er.
En tout cas, j'ai hâte de retrouver les Grimmis comme l'appelle l'Impérium.

Y'a tellement de choses promises, qu'on ne peut que rêver de voir les pouvoirs évoqués dans l'addendum, et non présentes dans le roman.

Note :  chorale bounce


Dernière édition par Kellog's Cornflakes le Dim 23 Mar 2014 - 10:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kellog's Cornflakes

avatar

Masculin Capricorne Chat
Messages : 210
Date d'inscription : 12/03/2014
Age : 41

MessageSujet: Re: Chronique du Grimnoir   Dim 23 Mar 2014 - 10:00


Auteur : Larry Correia
Titre de la série
Les chroniques du Grimnoir
Tomaison : 2
Titre de tome : Malédiction
Editeur : L'atalante

Pitch :

Le Grimnoir est plus en danger que jamais. Une organisation gouvernemental se retourne contre lui est en fait un cellule terroriste à capturer ou éliminer. Mais qui est Corbeau ? Quand à Jack il reçoit un appel des plus troublant et se retrouve avec une nouvelle mission. Enfin on en apprend plus sur Sally Fay et ses capacité ... Et dans le Grimnoir certain veulent la garder à l'oeil et l'éliminer si elle devient dangereuse.

Nous suivrons toujours les mêmes personnages en plus d'un nouveau garde de fer.
Dans ce tome deux j'ai encore plus recentit de rapprochement avec les comics marvel. En effet comment là menace de l'ennemi envoyant depuis un autre plan des éclaireurs ne rappel-t-il pas Galactus et ses Héraults. Comment Sally Fay ne fait-elle pas penser au Dark Phoenix dans son potentiel danger (La placant au même niveau qu'une Jean Grey ou d'une Hope Summers). De plus l'auteur ici utilise un complot gouvernemental qui pourrait rappeler Stryker dans X-men 2.
Mais le roman n'en est pas moins captivant que le premier. Il prend toujours par la main et nous fait courrir jusqu'à la fin de l'imposant volume (478p.)
On découvre de nouveau personnage et l'auteur arrive à nous faire respecter certain et aimer d'autre, du coup une fois le livre refermer, on veut la suite.
Au moins il assume le coté Deux ex Machina de Sally Fay et en fait un danger futur très rapidement en nous comptant une histoire pendant la seconde guerre mondiale.
Il y a des pertes qu'on pleure, des moments ou on s'inquiéte, d'autre ou on fulmine contre l'organisation qui tente de détruire nos amis, et au final on a qu'une envie. Sauter dans les pages pour aider le grimnoir en ses temps sombre (Proche du Maccartisme en un sens).

Note :  chorale bounce
Revenir en haut Aller en bas
Epsilon
Admin
avatar

Féminin Sagittaire Chien
Messages : 896
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 34
Localisation : Entre aujourd'hui et 2077.

MessageSujet: Re: Chronique du Grimnoir   Dim 23 Mar 2014 - 13:55

Je ne connaissais pas. Est-ce que c'est apparu récemment ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://continuum.frenchboard.com
Kellog's Cornflakes

avatar

Masculin Capricorne Chat
Messages : 210
Date d'inscription : 12/03/2014
Age : 41

MessageSujet: Re: Chronique du Grimnoir   Dim 23 Mar 2014 - 14:59

Le premier tomes date de 2012 et le second de 2013.
A chaque fois pendant l'été me semble ou en tout cas je les ait acheter pendant cette période là.

Je le recommande plus que fortement.
Et aucun de mes lecteurs (Je suis bibliothècaire) n'ont été déçu bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chronique du Grimnoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chronique du Grimnoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [chronique] Sutures de David Small
» [chronique] The Mystery Play de Grant Morrison et John.J.Muth
» [Chronique] Brooklyn Dreams de De Matteis et Barr
» [chronique] Hellboy - Presentation
» Chronique des vampires par Anne Rice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Continuum France :: Hors Continuum :: Le coin café :: Livres-
Sauter vers: